Céline Alvarez démissionne

Cet article fait suite à celui sur l’expérimentation menée par Céline Alvarez, professeure des écoles à la maternelle Jean-Lurçat de Gennevilliers. Je vous invite donc à y jeter un oeil avant de poursuivre. 🙂

Article à lire également sur l’excellent blog Les Vendredis Intellos

Une démission faute de soutien

La nouvelle m’a fait un choc. Je l’ai appris par un article du Monde. Céline Alvarez démissionne de l’Education Nationale après trois années d’expérimentation en recherche pédagogique au sein d’une classe multi-niveaux de maternelle.
La raison ?
Son expérimentation, malgré un succès incontestable, n’est pas prolongée et ne sera pas étendue.

Pour en savoir plus, voir l’article du Monde qui lui est consacré

Elle ne s’en cache pas, Céline Alvarez est entrée à l’Education Nationale pour tout chambouler.
Le concours de professeur des écoles, elle l’a passé :

[…] pour infiltrer le système et parvenir à le changer, pas pour enseigner. Je me laissais trois ans pour proposer un environnement de classe faisant l’effet d’une bombe pédagogique…

Pari réussi, la bombe a bien explosé mais cela n’a pas suffit à ébranler les murs d’une institution qui peine à justifier son refus.

Céline Alvarez, “l’agent infiltré” de l’Education Nationale maintient son objectif :

actualiser l’héritage pédagogique de Maria Montessori pour faire collaborer l’école et la recherche, la pédagogie et la connaissance objective du fonctionnement de l’être humain.

Mais désormais, c’est hors de l’école qu’elle continue ce combat. C’est bien pour elle, et je continuerai de suivre ses travaux, mais que c’est triste pour l’Education Nationale….

Quelle est cette école ?

Cette rencontre entre la recherche en sciences cognitives et les pédagogies positives m’avait donné beaucoup d’espoir. Je rêvais de voir le fruit de ces travaux non plus cantonnés à une école de ZEP mais généralisés à tout le pays. Pour le bien-être de tous les enfants.
Quelle déception.

Ecolier qui regarde la mer

Quelle est cette école qui devant un projet qui a prouvé son succès en termes de scolarité, de développement cognitif et d’intégration sociale refuse de reconnaître cette réussite éducative ?

Quelle est cette école qui finance des expérimentations locales mais ne les met pas en application à grande échelle ?

Quelle est cette école qui favorise une éducation à deux vitesses, performante pour ceux qui ont les moyens d’aller dans le privé (la quasi-totalité des écoles à pédagogies alternatives), inégale et inégalitaire pour tous ceux qui sont dans le public ?

On n’en connait pas précisément les raisons.
Je pense que d’une part, le changement fait peur, et d’autre part valider cette classe si exemplaire résonnerait comme un aveu d’échec de l’Education Nationale.
Alors on préfère mettre un pansement sur une jambe de bois et combler les fissures des murs de l’école républicaine avec des bouts de scotch.
Mais un jour, il faudra faire des changements de fond et revoir toute la manière d’enseigner et d’apprendre dans les écoles publiques de notre pays. J’espère qu’un jour prochain des dirigeants politiques auront le courage de remettre honnêtement en question notre système éducatif. Pas pour de vulgaires intérêts électoraux ou démagogiques, mais pour le bien-être des enfants et pour l’avenir de la société.

Les enfants d’aujourd’hui sont les citoyens de demain

C’est notre credo et le moteur qui nous a poussé à créer l’univers Debout Ludo. Je pense que c’est la même chose pour Céline Alvarez, et son constat est sans appel :

L’école faillit à sa mission à Neuilly comme à Argenteuil ; seulement, à Neuilly, ça se voit moins.

Alors, elle comme nous avons encore du pain sur la planche. Nous devons encore, en 2014, démontrer qu’une autre façon d’apprendre est possible, fondée sur le plaisir et la curiosité naturelle qui sont présents en chacun d’entre nous, mais qu’un système éducatif normatif gomme petit à petit.

Si nous voulons une société plus égalitaire, véritablement fraternelle et non liberticide, c’est tout le système éducatif depuis sa base qu’il va falloir repenser.
Les idées et les acteurs de ce changement ne manquent pas, mais il faut leur donner des moyens financiers, logistiques et systémiques conséquents.
Cela ne sera possible qu’avec une vision politique qui place l’Education comme une solution d’avenir et non comme un problème.

EDIT DU 12/09 :
Céline Alvarez laisse un mot de remerciement sur son blog et s’engage à partager ses outils pédagogiques.

Quelle a été votre réaction en apprenant cette nouvelle ? Quels changements aimeriez-vous voir dans le système éducatif ?

6 réflexions au sujet de « Céline Alvarez démissionne »

  1. Ping : Pour une refondation de l'école guidée par les enfants - Céline Alvarez - Debout Ludo, le blog !

  2. Ping : Céline Alvarez, une institutrice révolutionnaire, démissionne | Les Vendredis Intellos

  3. Ping : Classe de Gennevilliers - Le témoignage des parents - Debout Ludo, le blog !

  4. Ping : Les 4 paramètres de l’apprentissage et mise en pratique avec un succès incroyable | L'école du futur

  5. je suis maître formateure aux méthodes Freinet
    dans mon site je dis COMMENT FAIRE dans la classe coopérative.
    Ce qui manque à la méthode de Mme Alvarez c’est la place de la solidarité et de la coopération entre élèves pour réussir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *